Les passagers du vide

Escalade & vidéo

Les passagers du vide

Escalade / Chorégraphie aérienne / Vidéo

Créer des courts métrages qui proposent une vision décalée de l’escalade et de la verticalité

« Les passages du vide » est un projet porté par Arkmay et Mr Precipic. Les deux artistes ont déjà travaillé sur des projets communs de réalisation de films expérimentaux, de clips et de reportages autour de la grimpe et du jonglage.

« Les passages du vide » est un concept d’atelier où les intervenants proposent une approche ludique, acrobatique et artistique de l’escalade en la mêlant à l’art vidéo. Nous abordons la grimpe pas seulement sous son aspect sportif mais aussi pour vivre une expérience unique, renversante et créative basée autour de la verticalité.

Quel que soit leur expérience, les participants découvrent autrement l’art du déplacement. Atteindre le sommet n’est plus l’objectif en soi. Il faut observer la paroi, les prises, les aspérités. On explore le support de façon acrobatique et ludique. On adapte ses appuis à la situation. On travaille la fluidité du mouvement. Avec la vidéo, on apprend à avoir un regard extérieur. On revisite de manière esthétique la manière d’aborder la verticalité.

Les participants sont acteurs et créateurs de leur propre expérience d’escalade.

Au départ, Arkmay et Mr Precipic proposent des canevas de travail en prenant en compte le lieu (extérieur / intérieur, type de paroi, accès au lieu, etc.) et le type de participants. Apprentissage sur l’art de se déplacer sur une paroi, jeux autour de l’échauffement au sol ou à faible hauteur, jeux aériens sur corde, exploration acrobatique de la verticalité, utilisation créative du matériel de grimpe. Ils apprennent aussi à utiliser l’outil vidéo pour créer des effets particuliers : choix du cadre, mise en scène de situations, utilisation d’effets type ralenti, accéléré, retour en arrière.

Rapidement les participants se mettent en groupe de travail. A tour de rôle, ils sont acteur-grimpeur et créateur-réalisateur. Ils cherchent des situations cocasses, farfelues, étranges, poétiques en se servant de l’univers de la grimpe comme matière première à une création audiovisuelle.

 

Avec qui ?

adolescents ou adultes / initiés ou non

Où ?

Sur site naturel (bloc ou falaise) ou en SAE (structures artificielles d’escalade)

Quand ?

Sur le temps d’un week end ou en période de vacances scolaires.

 

Types de réalisations

Film expérimental, courte fiction, reportage délirant, la porte est ouverte aux idées.

Le lieu et le niveau des participants sont des vecteurs essentiels aux possibilités créatives.

L’atelier aboutit à un temps de restitution et, le cas échéant, a une diffusion publique.